Réinventer le commerce de demain et ré-enchanter les points de vente, ce sont les objectifs respectifs des salons Paris Retail Week et Equipmag qui auront lieu du 15 au 17 septembre 2020 à Paris Porte de Versailles. Ils seront les deux premiers rendez-vous à rassembler l’ensemble des acteurs du commerce et de l’agencement et équipement du point de vente à l’ère du post Covid.

 

 

Le commerce, retour à l’essentiel ou presque ?

58 % des consommateurs estiment que la crise du Covid-19 aura eu un impact positif sur la manière deconsommer et 81 % desconsommateurs seraient prêts à délaisser une marque ou une enseigne si elle ne partageait plus leurs valeurs.

Paris Retail Week révèle les résultats de son baromètre Havas Shopper Observer 

 

Du 22 avril au 15 mai 2020, 2 000 consommateurs français, chinois et américains ont été interrogés sur leurs attentes vis-à-vis du commerce et des enseignes. Une recherche minutieuse qui a permis de révéler 5 tendances majeures impactant le commerce de demain.

 

  1. Le succès de la consommation locale : la fin de Coca-Cola, Nike et Nutella ?
    Si consommer local était déjà devenu un engagement à suivre, la crise n’a été que l’élément déclencheur pour accélérer etancrer cette tendance dans le réel. En effet, 92% des consommateurs se disent prêts à consommer plus de produits locaux et 89 % souhaitent se tourner davantage vers les produits artisanaux.
  2. Toujours plus vite, entre impatience et prise de conscience

De beaux efforts pour une consommation engagée, qui semblent donc aujourd’hui encore fragiles face aux offres massives et autres promesses répondant au désir d’immédiateté.1 consommateur français sur 3 utilise des offres de livraison rapide et 65% des consommateurs sont prêts à payer plus cher un produit disponible immédiatement.

 

  1. La fidélité est morte … pour être fidèle à nos valeurs

Face à l’abondance de choix en rayon, le consommateur est avide de tester les nouveautés sans devenir fidèle à une marque ou un produit en particulier. Les cartes de fidélité et autres points bonus accumulés, semblent être devenus les grands oubliés des caddies français.71 % des consommateurs estiment que les programmes de fidélité se ressemblent tous et 77 % d’entre eux estiment qu’ils servent avant tout à collecter et exploiter leurs données personnelles.

 

  1. Le marketing de la déconsommation, nouveau moteur des marques

« Consommer moins mais mieux. » un leitmotiv déjà intégré par une partie des français mais malheureusement mis à dure épreuve pendant le confinement même si les consommateurs en ont profité pour se tourner vers l’épargne.42% des consommateurs ont le sentiment de moins consommer qu’avant.

 

  1. Néo-bazar, les nouvelles soupapes de consommation

Le discount a le vent en poupe chez les consommateurs. Pourtant situé aux antipodes des nouvelles habitudes de consommation, qui aspirent à un caddie plus vert et local, les néo-bazars constituent une offre de commerce florissante partout en France. Un phénomène étroitement lié au pouvoir d’achat : 66 % des consommateurs estiment devoir faire plus attention qu’avant au prix des produits qu’ils achètent.

cliquez ici pour télécharger votre badge visiteur gratuit

Similar Posts: