Categories: Blog

Recruteurs, évitez les erreurs de casting

Par Ana Fernandez, fondatrice d’Energy Coaching

Relatez-moi votre parcours professionnel
Evitez les questions pièges ou les comportements froids ; cherchez, au contraire, à briser la glace. Au début de l’entretien, il faut savoir faire preuve d’empathie pour mettre à l’aise le candidat Cela vous permettra d’en savoir plus sur son comportement et sa personnalité. L’idéal est de débuter l’entretien de recrutement par une question ouverte, qui donnera au candidat l’opportunité de vous résumer son parcours professionnel. Une question a priori banale, mais riche d’enseignements. En laissant parler la personne, vous pourrez juger de son esprit de synthèse, de sa capacité à contenir son stress et à s’exprimer dans la durée.

Quels ont été vos principaux succès et échecs professionnels ?
Le recruteur doit aller au-delà du CV et creuser certains moments du parcours du candidat en lui demandant des exemples, des anecdotes. Cela vous permet de mieux cerner la personnalité de votre interlocuteur et, au passage, de démasquer des bluffeurs. Tel candidat vous assure qu’il dépassait fréquemment ses objectifs chez son ancien employeur? Demandez-lui des détails, comme par exemple de vous relater sa plus belle vente. Votre interlocuteur se vante d’être un bon manager ? Poussez-le à vous raconter des faits vécus. Bref, exigez du concret. Sans oublier de vous pencher sur les échecs du candidat. Vous jaugerez ainsi son degré d’honnêteté et testerez son esprit de répartie face à une question à laquelle il ne s’attendait probablement pas. Ce genre de questions permet d’évaluer la capacité du candidat à rebondir dans une situation imprévue, donc sa résistance au stress. Des qualités essentielles pour beaucoup de postes à responsabilités.

Quelles raisons vous poussent à vouloir changer d’entreprise ?
Explorer le passé professionnel de chaque candidat vous permettra de cerner les raisons qui l’ont poussé à quitter ses employeurs successifs. L’objectif ? Comprendre ce que recherche la personne dans sa vie professionnelle, quels sont les moteurs qui la font avancer. Argent, pouvoir, sécurité de l’emploi, compétences nouvelles… A vous de comprendre quelles sont les motivations premières de votre interlocuteur, et de vous demander s’il va pouvoir s’épanouir pleinement chez vous.

Je vous confie le poste. Quelles décisions prenez-vous d’emblée ?
Il est temps de jauger la réelle aptitude du candidat au poste. Pour ce faire, n’hésitez pas à poser des questions franches, directes, voire un brin iconoclaste. Beaucoup de candidats ont des réponses toutes faites aux questions classiques. Il faut aller au-delà des questions standardisées. Les mises en situation sont, en cela, riches d’enseignements, car elles vous permettent d’évaluer certaines compétences-clés, comme la capacité d’analyse et la réactivité. Le candidat, surpris, bredouille de vagues explications ? Cela prouve qu’il n’a pas réellement réfléchi au poste, mais surtout qu’il a du mal à contenir son anxiété.

Comment vous décrivent vos proches ?
Au terme d’un entretien de recrutement, vous devrez tout connaître – ou presque – de la personnalité du candidat. Pour vous aider à vous forger une opinion, vous pouvez lui demander de s’auto évaluer. Demandez-lui ses qualités et, surtout, ses défauts. Cela vous permettra, au passage, de juger son degré d’honnêteté intellectuelle. Un candidat ne se trouve que des qualités ? Méfiez-vous. Surtout, l’auto-évaluation vous permet de voir si la personne se connaît bien et cherche à capitaliser sur ses points forts tout en corrigeant ses faiblesses.

Pourquoi vous levez- vous chaque matin ?
Elle doit donner lieu à un dialogue approfondi qui aura pour objectif d’identifier les priorités d’un candidat. Est-il du genre carriériste, qui fait passer le travail avant tout ou, au contraire, privilégie-t-il sa vie de famille, au risque de négliger, parfois, ses responsabilités professionnelles ?
Examinez les éventuels trous dans le CV
Une année vacante, dans un parcours professionnel, n’est pas forcément mauvais signe : la personne peut avoir pris un congé parental, entrepris un tour du monde ou, plus couramment, vécu une année de chômage… Mais aussi vous cacher quelque chose.
A vous de le découvrir.

Similar Posts:

Virginie Do Carmo

Recent Posts

LA CAF DU VAL D’OISE CHANGE D’ADRESSE

Implanté depuis 1981, 2 place de la Pergola à Cergy, le siège de la Caisse… Read More

4 septembre 2020

Comment organiser ses journées quand on vient de créer son entreprise ?

Le plus long quand on crée sa boîte, c'est d'activer son réseau et que le… Read More

4 septembre 2020

Summer Invest” : une édition 2020 majeure, le 16 septembre

Le mercredi 16 septembre 2020 de 14h00 à 19h00, la Chambre de Commerce et d’Industrie… Read More

4 septembre 2020

Livre et si on osait la bienveillance au travail

C’est ce que propose la coach et psychosociologue Christèle Albaret dans un guide illustré de… Read More

4 septembre 2020

Avis d’expert – Synology / Télétravail : comment optimiser le stockage et le partage entre collaborateurs

Du télétravail sauvage au télétravail organisé : comment optimiser le stockage et le partage entre collaborateurs… Read More

1 septembre 2020

This website uses cookies.