Livre « L’empire du sens » Comment la quête de sens transforme le travail, la consommation et tout le reste

Mickaël Mangot

288 pages – 19 € – G 57425

 

Nos sociétés occidentales vivent aujourd’hui une crise de sens profonde. Libérales et individualistes, dépourvues de spiritualité, soumises à une économie souvent destructrice de l’environnement, elles produisent de plus en plus un sentiment de vide chez les individus. Environ 30 % des Français ne trouvent ainsi pas de sens à leur vie.

Développement personnel, engagement caritatif, carrière, sport, expériences… les chemins de la quête de sens sont nombreux, et conduisent parfois à des impasses.

À partir des recherches récentes en psychologie, Mickaël Mangot, économiste du bonheur, examine les mutations dans notre relation au travail, à la consommation, aux loisirs et à l’épargne. Il nous aide à évaluer les nouvelles pratiques autant qu’à démêler les fils de notre questionnement existentiel.

« Selon les chercheurs, environ 30 % des Français ne trouvent pas de sens à leur vie, soit quasiment le niveau le plus élevé dans le monde ! L’absence de sens dans la vie, un sentiment quasi inexistant dans les pays émergents, est devenue un problème commun au sein des pays riches. Malgré l’abondance, la liberté, la démocratie, la paix, de plus en plus de personnes sont en crise de sens ou naviguent dans la vie comme des fantômes, résignées à vivre une existence qui n’a pas vraiment de sens. Comment en est-on arrivé là? »

Sommaire

La crise de sens collective

Aux racines du sens / Symptômes d’une crise existentielle larvée / Un modèle de sens dépassé

La demande de sens : les ressorts psychologiques

Cheminer vers le sens / Perdre et retrouver du sens / Viser le sens ou le bonheur

La reconquête du sens : le travail

Travail, sens interdit ? / Un travail qui a du sens pour moi / Redonner du sens au travail

La reconquête du sens : les loisirs et la consommation

Revaloriser les loisirs / Je dépense donc je suis / Déconsommer

L’auteur

Docteur en économie, MICKAËL MANGOT dirige l’Institut de l’Économie du Bonheur. Il enseigne à l’ESSEC et à l’AgroParisTech.